Centre

TCA

Psychothérapie

David Massal, Psychologue clinicien et psychothérapeute à Lyon

 

Centre TCA, Spécialisé dans les Troubles du Comportement Alimentaire (TCA)

 

Cabinet de consultation :

6 quai Jules Courmont 69002 Lyon

 

Prendre un rendez-vous : 06.61.61.92.81

dmassal@live.fr

d8839cac27f376a150f26d1f8d054d60

D’autres TCA : les troubles alimentaires compulsifs

La boulimie et l’anorexie sont les maladies les plus connues parmi les troubles du comportement alimentaire, notamment à cause de leur caractère excessif pouvant mettre en danger la vie du patient. D’autres troubles sont recensés comme TCA : c’est le cas des troubles compulsifs alimentaires ou l’hyperphagie.

102274470

Hyperphagie : quand l'alimentation devient un refuge !

Quelle est la définition de l’hyperphagie ?

 

Il s’agit d’un rapport perturbé à l’alimentation. Comme pour la boulimie, le patient va ingérer une quantité importante de nourriture en peu de temps, de façon excessive et donc anormale. Par contre, l’hyperphagie se différencie de la boulimie car suite à la crise, il n’y aura pas de recherche de maîtrise du poids par la prise de laxatifs ou vomitifs. Après une crise d’hyperphagie, le patient est plutôt envahi par des sentiments négatifs tels que la honte ou la culpabilité.

 

Quelles sont les conséquences dans la vie quotidienne ?

 

Au fil du temps, s’installe la surcharge pondérale qui accroît le phénomène de culpabilité et de mal-être du patient dans son corps et sous le regard de la société. D’autres troubles pathologiques peuvent également apparaître tels que des problèmes d’estomac.

 

Quelles sont les causes de l’hyperphagie alimentaire ?

 

Les causes peuvent varier selon les individus et sont souvent liées à un mal-être dans la vie quotidienne : une crise d’hyperphagie peut ainsi être déclenchée par une frustration, par l’ennui, la solitude ou des problèmes psychologiques. L’alimentation devient une forme de refuge.

Autres troubles du comportement alimentaire

Les compulsions alimentaires sont certes moins graves que la boulimie et l’anorexie. Il s’agit de dysfonctionnements généralement mineurs, mais qui peuvent cependant handicaper une personne dans sa vie relationnelle, sociale et professionnelle. Ces perturbations alimentaires trahissent la plupart du temps un mal-être psychologique qu’il convient de traiter pour éliminer les crises compulsives.

 

Grignotage ou restriction alimentaire : à surveiller …

 

Parmi les troubles du comportement alimentaires, on identifie :

 

- Le grignotage pathologique : il se caractérise par le fait de manger de petites quantités de nourriture tout au long de la journée, sans y penser et sans pouvoir s’en empêcher. Le grignotage est souvent associé à une autre activité, qui elle, focalise toute l’attention du patient. Il est nécessaire de consulter un psychologue lorsque ce grignotage est combiné à une prise de poids importante et surtout une anxiété latente ou une dépression.

 

- La restriction alimentaire : sans qu’il s’agisse d’un véritable régime, certains adolescents cherchent à contrôler leur poids de façon « obsessionnelle ». C’est généralement un passage temporaire de leur évolution, qui reste sans conséquences. Il convient cependant de rester vigilant pour déceler un éventuel début d’anorexie.

 

 

Régimes, dégoûts alimentaires : quand faut-il s’inquiéter ?

 

Le rapport à l’alimentation varie selon les époques et les lieux. De même que les modes alimentaires qui se traduisent par divers types de régime liés parfois à une philosophie de vie (végan, végétalien, etc). Tous ces choix d’alimentation restent la plupart du temps sans conséquence. Ils ne sont liés à aucun trouble psychologique ou mal-être, et ne mettent pas en danger la santé de ces personnes. Il faut simplement vérifier que ces choix alimentaires ne causent pas des carences importantes.

Quel traitement en cas de compulsion alimentaire ?

Comment soigner et vaincre les compulsions alimentaires ?

 

Tout d’abord éviter de culpabiliser le patient et de focaliser sur son poids excessif ! Cela ne fera que renforcer les mécanismes d’hyperphagie ou de grignotage. Pour aider une personne à vaincre ses problèmes de compulsion alimentaire, il faut une prise en charge collaborative par des professionnels tels que nutritionniste et psychothérapeute. L’approche psychologique pourra varier selon le thérapeute : différentes écoles existent (EMDR, psychologie dynamique, thérapies comportementales et cognitives, etc). Il s’agira surtout d’aider le patient à renforcer son estime de soi et travailler ses sensations corporelles pour retrouver le sens de la faim et de la satiété.

 

Qui consulter en cas d’hyperphagie ou autre TCA ?

 

David Massal a créé un centre dédié aux troubles du comportement alimentaire à Lyon : il y accueille des patients venant consulter pour de la boulimie, l’anorexie et toutes les compulsions alimentaires ou dérèglements liés à la nourriture. Il propose plusieurs approches thérapeutiques.